Le mâle à l’essai.

Il m’arrive parfois, le plus juste serait de dire "rarement", de dessiner des hommes. L’exercice ne m’est vraiment pas aisé, je pèche davantage techniquement. Mais voici au moins deux portraits à l’essai, dont un figurant Jésus, comme inspiration issue des "classiques" , un nain et une libre interprétation du personnage de Conan le barbare, dessin quant à lui achevé. J’ai également ajouté ma toute première véritable représentation masculine, un mâle qui commence à dater ( 2004/2005 par là ), à savoir un guerrier barbare, un petit peu picte, un petit peu punk :) oui bah oui un puncte en somme (...)

19/03/13 par Nadia Sanchez Lire la suite...

Le tribut des maudits, nouvelle, un petit extrait.

J’ai écrit une nouvelle, il y a quelques temps de cela, l’histoire d’un sylphe pris d’amour fou pour une jeune femme et prêt à tout pour la séduire. Je l’avais intitulée "Le tribut des maudits". Et puis je l’ai laissée prendre la poussière. Elle me tenait pourtant à cœur. Trop à cœur justement. Le temps a fait son affaire et aujourd’hui, je pense pouvoir reprendre cette nouvelle afin d’y effectuer au moins quelques corrections. J’avais envie de laisser ici l’introduction, histoire de donner le ton :) "Vieil homme, quel est celui qui veille là-bas, en ce jour ? — Mes yeux ne voient plus mais je peux encore entendre et chanter. Voici le seigneur de nos terres. Il pleure, devant le soleil à (...)

18/03/13 par Nadia Sanchez Lire la suite...

Carpe diem

Cette photo fut prise au Faouët ( Morbihan ). Il s’agit d’un détail de la tombe de Claude René Bellanger (1768-1845), figure locale, officier de la Révolution et de l’Empire et maire du Faouët de 1830 à 1835. Proche de la maison du gardien et du beffroi de la chapelle Sainte Barbe, un enclos abrite la tombe de ce soldat de l’an II, parti volontairement le premier octobre 1791 comme lieutenant de Premier bataillon du Morbihan pour « aller combattre pour la liberté et l’indépendance de sa patrie ». Blessé trois fois sur le champ de bataille durant son service, il revient dans ses foyers vingt-trois ans plus tard, le 22 décembre 1814, à 45 ans. Chef de bataillon en retraite, honoré de la Légion (...)

11/03/13 par Nadia Sanchez Lire la suite...

Dans les cartons, à tâtons.

Dans mon carton à dessins, un nombre incalculable de croquis, des esquisses, des gribouillis par ci par là sur des feuilles arrachées, cornées, tâchées. Je ne jette quasiment rien. Pour voir au fil du temps où j’ai progressé, quel nouvel univers j’ai tenté d’investir, mais aussi ce que j’ai perdu, tel trait ou tel état d’esprit oubliés. J’ai toutefois ce défaut, penseront certains, de ne quasiment rien reprendre qui soit inachevé, laissé là pour diverses raisons : par simple manque d’inspiration, parce que l’essai me semble tout bonnement raté ou parce que, faute à une ambition démesurée, ma technique n’est pas à la hauteur de mes fantasmes. Convertir mes frustrations en un élément moteur pour travailler ne (...)

18/01/13 par Nadia Sanchez Lire la suite...

Histoire sans paroles

Parfois je (s)trip(e)

13/07/12 par Nadia Sanchez Lire la suite...

0 | 5 | 10